Réseau S.E.R.I.E.S.

Scholars Exchanging and Researching on International Entertainment Series


Nos tutelles

CNRS DAUPHINE

Nos partenaires

Rechercher





Accueil du site > Publications > 2012

Marcucci Virginie

Desperate Housewives. Un plaisir coupable

Desperate Housewives. Un plaisir coupable

Virginie Marcucci

PUF, hors collection, avril 2012

 

Présentation de l’éditeur

Comment le réalisateur Marc Cherry et la chaîne américaine ABC sont-ils parvenus à transformer le pire genre télévisé, le soap opera de la ménagère, en une série diffusée en prime-time et qui a connu un succès planétaire ? Pourquoi, de l’aveu de tant d’Américains, a-t-elle suscité le « plaisir coupable » de suivre intensément un produit culturel de basse extraction ? Cet essai analyse les moyens déployés pour construire une série cultivant l’ambiguïté, traversée par le féminisme ou la misogynie, à la fois progressiste et conservatrice, plaisant aux adolescents comme aux parents, et qui réussit le tour de force de proposer une œuvre télévisuelle aussi audacieuse que consensuelle.

 

Table des matières

Introduction

Première partie. — Chronique d’un succès annoncé

- Des débuts fulgurants
- Une culpabilité partagée de tous bords

Deuxième partie. —La recherche de l’ambiguïté

- Des femmes, des familles, des secrets
- Embrasser large : âges, corps, sexualités
- Plus qu’un soap opera
- L’esthétique postmoderne
- Au fil d’une palissade de bois blanc
- Personnages et voix du passé

Troisième partie. — Une idéologie brouillée

- Ni rouge, ni bleu : rose
- Minorités sexuelles, minorités ethniques
- Série progressiste ou série rétrograde ?
- Des caractères féminins totémiques
- Un laboratoire du féminisme américain ?

Bibliographie

 

Site de l’éditeur